Actualités

31 mei

Des vacanciers courageux

Il y aurait souvent des anecdotes à raconter avec le séjour plus ou moins long des gens ici.

Mais aujourd’hui, en particulier j’ai envie de raconter la jolie aventure humaine qu’ont vécue, Maurice et son épouse et qu’ils m’ont racontée ce matin au petit déjeuner. Deux motards, venus d’Ardèche découvrir la région et passer 2 nuits ici en chambre d’hôte.

A leur arrivée, je leur avais, comme à mon habitude, recommandé des circuits touristiques à faire sur le secteur pour en découvrir les paysages, les jolis villages, les abbayes etc.

Le « hasard » veut qu’ils choisissent, ce mardi 30 mai, d’aller dans l’arrière-pays, jusqu’à St Guilhem le Désert, en passant par Cabrières et en faisant une pause à Villeneuvette et Mourèze.

Sur la route, à quelques km de Roujan, parcourant les côtes et les virages sur la route de Cabrières, Maurice aperçoit un cycliste assis sur un muret. Il ralentit et avise sa femme. « L’homme n’a pas l’air bien, je vais m’arrêter ». « Tu penses?, il se repose, peut-être ? » « Non, je t’assure, il ne va pas bien, il est trop pâle et comme figé ». Maurice s’arrête, sa femme file vers l’homme et lui parle, ce dernier reste sans réaction, la main sur la poitrine, il prend le vélo, traverse et tombe dans le fossé. Maurice arrive déjà et allonge l’homme correctement pour lui faire un massage cardiaque sans attendre. Son épouse, surveille la route et arrête une voiture  qui arrivait en même temps dont le chauffeur d’une quarantaine d’année appelle directement les pompiers. Tout va très vite. Le cycliste, revient à lui, respire normalement, Maurice lui parle pour le maintenir « éveillé » jusqu’à l’arrivée des secours. L’homme a 69 ans, il voulait s’entrainer pour une course et cela faisait un certain temps qu’il n’avait pas pratiqué de côtes !…….

Il a été chanceux, mes hôtes ont été courageux, généreux et spontanés. Une autre voiture s’était arrêtée aussi entre- temps. Les motards sont repartis et ont salué l’ambulance qui arrivait. Avec modestie ils se sont évaporés alors qu’il avait simplement sauvé la vie d’un homme dont ils ne connaissent même pas le prénom. C’est donc avec émotion qu’ils sont partis ce matin pour continuer leurs visites et découverte de la région.

Bon retour en Ardèche et merci.